Histoire slovène du cannabis

Chaque histoire a son début. »KONOPLJA OSVOBAJA« a aussi une histoire à raconter par Janko Pirc ...

POURQUOI LE CHANVRE?

L'histoire a commencé il y a 27 ans quand ma mère est décédée - que ce soit par manque de responsabilité du personnel médical ou par suite des complications chirurgicales. Quatre mois après, mon père est mort de tristesse.

Ma douleur provenant de la perte de mes parents au moment de mon émancipation et mon abondance d’environnement sûr et confortable était si grande que la tristesse ne disparaîtra jamais. Mes deux parents n'avaient que 40 ans à l'époque et j'avais 19 ans. Ayant perdu ma confiance en médecine conventionnelle, je n’ai rendu visite à aucun médecin sauf si c’était vraiment nécessaire - et même alors, j’ai dû être poussé à le faire.

Mon ancienne partenaire souffrait de sclérose en plaques et nous avons donc toujours recherché des méthodes alternatives de traitement ou de soulagement de la douleur. Les spécialistes de la médecine conventionnelle ne nous ont jamais compris et ils nous ont même fermé la porte quand nous sommes venus. Pourtant, nous ne nous sommes jamais inclinés devant le sort.

Quand mon fils cadet est tombé malade en 2010, j'ai fait beaucoup d’efforts pour trouver une solution pour l'aider. Il avait contracté l'adénovirus lors d'une vaccination – à cause de la négligence médicale. Le personnel médical n'a pas voulu effectuer tous les tests nécessaires pour savoir pourquoi mon fils était tombé malade. Malgré le fait qu'il avait une température élevée (39°C), ils l'ont envoyé à la maison. Seulement quatre mois après la sortie de l'hôpital il a eu le diabète du type 1.

J'ai continué à chercher une solution lorsqu'un ami m'a dit qu'il existe une plante qui pourrait peut-être aider à améliorer la santé des membres de ma famille. Cette plante s’appelle le chanvre. Je n'avais jamais connu cette plante auparavant et je ne savais même pas à quoi elle ressemblait. J'ai immédiatement commencé à rechercher des informations supplémentaires, que l'on peut facilement trouver sur Internet. J'ai donc passé des heures et des heures à recueillir des informations et à réfléchir aux solutions proposées. Pour la sclérose en plaques, ils ont offert un médicament appelé Sativex et, pour le diabète, de bons résultats avaient été observés avec des préparations contenant autant de cannabinoïdes que possible.

J'ai commencé à chercher des gens qui savaient où trouver ces produits. Comme je le cherchais pour presque un an, j'ai décidé de le planter moi-même. Google a été une grande aide ici. En 2012, j'ai acheté des graines en ligne et je les ai semées. De belles plantes en sont sorties, que j'ai soigneusement protégées et cultivées dans notre jardin parmi d'autres légumes. Puis, un jour, la police est venue, a coupé mes plantes et les a emmenées.

Après cet événement, j'ai été criminalisé et ma famille a commencé à s'effondrer. En fait, j'étais tout seul à l’époque.

En 2013, lorsque le procès contre moi a commencé, je voulais résolument prouver mon innocence et montrer que tout ce qui était reproché contre moi n’avait aucun sens. Lors des accusations, mes droits constitutionnels n’étaient pas respectés et la loi abusée au profit des décisions illogiques, contraires à tout sens commun.

Les pouvoirs législatifs et exécutifs de l’État ont pris leurs décisions en faveur de certains lobbies qui, en influençant la santé des citoyens slovènes, créent souvent aussi leur destin. Un jour, j'ai donné une interview à "radio Krka" sur ce sujet, lorsque Božidar Radešič de la société ONEJ ("Société de l'initiative Prekmurje", une société pour la démystification du chanvre, note du traducteur) m'a abordée. Il m'a offert son soutien, ainsi que l'aide de sa société jusqu'à mon jugement d'exemption. Je remercie vivement cette société pour le fait qu’il y a eu un jugement d’exemption. Ils se sont tenus à mes côtés dans les moments les plus difficiles du processus - en ce qui concerne les médias, ainsi que ma vie privée.

Je ne voulais admettre aucune culpabilité et j'ai été complètement exposé aux médias pendant ce processus difficile. Certaines personnes étaient d'accord avec moi, d'autres non. J'ai essayé d'obtenir un acquittement par témoignages, par preuve de mon innocence et par déclarations d'experts médicaux. Mon objectif était que les personnes qui veulent s'aider elles-mêmes en utilisant du chanvre contre la douleur ou d'autres problèmes de santé ne soient plus stigmatisées. Le chanvre est connu depuis des siècles comme plante médicale et son utilisation correcte conduit à un équilibre parfait du corps.

Le 24 février 2016, j'ai reçu une exemption de la Cour suprême de la République de Slovénie no II-K-53346 / 2012-93, dans lequel je n'ai été reconnu coupable d'aucune accusation. Désormais, tout le monde dans notre beau pays sub-alpin peut semer ou planter du chanvre - une plante qui aide les populations du monde entier depuis des milliers d'années, mais qui a pourtant été stigmatisée à l'extrême. Nous appelons cette plante le chanvre. Pour moi, il existe seulement un type: Cannabis Sativa L..

Mon objectif est d’offrir aux gens des produits et des concoctions propres et impeccables, cultivés à la lumière du soleil sur un sol non teinté. Je souhaite approcher les gens avec des compléments alimentaires purs et des préparations curatives et je souhaite que les Slovènes comprennent que le chanvre n'est pas un stupéfiant, mais une plante qui peut nous libérer de certains problèmes et dépendances et peut conduire notre corps à l'équilibre.

Cette histoire est en réalité beaucoup plus longue et contient de nombreux détails qui pourraient devenir publics d'une autre manière ...

Janko Pirc

Za pravilno delovanje tega spletišča se včasih na vašo napravo naložijo majhne podatkovne datoteke, imenovane piškotki. Sistemski piškotki, ki so nujni za delovanje, so že dovoljeni. Vaša izbira pa je, da dovolite ali zavrnete piškotke analitike in trženja, ki nudijo boljšo uporabniško izkušnjo, enostavnejšo uporabo strani in prikaz ponudbe, ki je relevantna za vas.
Več o piškotkih